GRP® Petit Tour de la Montagne Limousine
>>
Accueil
>
Itinérance
>
GRP® Petit Tour de la Montagne Limousine
Bonnefond

GRP® Petit Tour de la Montagne Limousine

Faune et flore
Patrimoine et architecture
Paysage
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Du plateau de Millevaches au massif des Monédières, le randonneur s'imprègne de l'histoire de ce territoire. Cette itinérance invite le marcheur à découvrir et contempler les paysages de forêts et les patrimoines des différents villages traversés.
Ce GRP® vous fera découvrir la grande variété des paysages emblématiques et de partir à la rencontre de la faune et flore du territoire. Entre ruisseaux, landes à bruyères, genêts, grandes prairies, brebis limousine, forêts, granit, chaume.... Ce tour tient toutes ses promesses pour admirer les muultiples facettes de la Montagne limousine !

Les 28 patrimoines à découvrir

  • Patrimoine

    L'Eglise de Bonnefond

    L’église, qui dépendait de l’abbaye de La Chaise-Dieu en Auvergne, tombait en ruines au XVIIIème siècle, quand un prêtre courageux la releva, en respectant le style antérieur du XVème siècle. La régularité et la beauté de son appareil en constituent l’intérêt car la façade et le clocher furent refaits postérieurement. Le mobilier comporte une Pietà du XVème siècle et un bénitier flamand en cuivre rouge. La croix de l’ancien cimetière, qui se dresse sur la place, est du XIVème siècle.

  • Flore

    Le Tilleul de Sully

    Ce tilleul de 400 ans trône majestueusement devant l’église, lui aussi entouré d’un petit mur de pierre sur lequel il fait bon s’asseoir et profiter de l’ombre fraîche. Une circonférence de 6,40 m à 1,50 m pour une dizaine de mètres de hauteur, son tronc est entièrement creux et il peut être traversé de part en part. Le tronc a été comblé avec des pierres et du ciment sur un mètre de haut.

  • Petit patrimoine

    La Fontaine Saint-Médard

    Parmi les nombreuses fontaines miraculeuses qui faisaient l’objet de procession, celle de Saint-Médard est connue pour soigner les maux de ventre et les migraines.
  • Ouvrage

    Le Moulin de Chadebec

    Ce moulin est enchâssé dans une digue – celle de l’étang - en gradins du XIIème siècle, construite et exploitée par les moines cisterciens de l’Abbaye d’Aubazine.
    Jusqu’aux années 50, les agriculteurs du village utilisaient ce moulin à eau pour moudre le grain grossièrement et en nourrir les animaux de la ferme ; parallèlement on se rendait chez le meunier pour obtenir la farine de seigle destinée à la fabrication du pain et celle de sarrasin pour les “tourtous”, les crêpes de blé noir. Il fut délaissé puis abandonné suite à la modernisation agricole, et ce jusqu’à sa restauration en 2010.

  • Ouvrage

    Le Puit à balancier

    Le balancier à tirer l'eau est un ingénieux dispositif élévateur reposant sur le principe du levier appuyé en son milieu sur un pivot et portant à un bout un récipient et à l'autre un contrepoids. Il suffit de faire varier le poids d'un des bras du balancier pour imprimer à ce dernier un mouvement de bascule. Celui-ci fut vraisemblablement bâti par les moines cisterciens au XIIème siècle.

  • Rivière

    La rivière Corrèze

    Au bord de la piste forestière (soyez vigilent car portion relativement roulante), à 910 mètres d’altitude, la rivière Corrèze prend sa source au cœur du Plateau de Millevaches. Derrière le rocher, se trouve une petite zone humide de laquelle s’écoule un mince filet d’eau qui se perd dans la forêt. 100 km plus loin, après avoir arrosé Tulle et Brive, la Corrèze se jette dans la Vézère.
  • Flore

    Forêt de la Cubesse

    Forêt qui s’étend sur 150 ha et peuplée à 95% de feuillus dont une bonne partie en hêtraies, chênaies et/ou forêt mixtes. Vous y croiserez aussi bien des grands gibiers que les minuscules Lucanes cerf-volant qui avec l’Engoulevent d’Europe et le Circaète Jean-le-Blanc ont permis, entre autre, à ce site, de faire partie du réseau écologique Européen Natura 2000. Ses objectifs sont de maintenir les habitats forestiers et les espèces végétales et animales remarquables qui y vivent. Cette forêt fait aussi partie d’une des trois ZNIEFF (Zones naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique) présentes sur la commune.
  • Point de vue

    Point du vue sur les Monts du Cantal

    Séparés du Sancy par le Plateau du Cézallier, les Monts du Cantal se trouvent à l’ouest. Ce massif est en fait le vestige d’un stratovolcan né il y a 13 millions d’années, le plus grand d’Europe, démantelé par des phénomènes d’effondrement et d’érosion glaciaire.
  • Petit patrimoine

    Moulin des Maisons

    Il n’est pas en Haute-Corrèze un petit cours d’eau qui n’était utilisé par un ou plusieurs moulins ; chaque ferme, chaque village avait le sien. De taille modeste, ils étaient le plus souvent utilisés pour moudre du grain pour l’alimentation du bétail.
    Preuve de l’attachement de la population à son petit patrimoine, le moulin des Maisons a été restauré avec soin.
  • Archéologie

    Vestiges gallo-romains des Cars

    Les vestiges gallo-romains des Cars sont composés de deux édifices funéraires et d’une vaste habitation située 200 m. en contrebas. La présence, au cœur d’un domaine agricole, de la riche villa d’un propriétaire terrien en lien avec deux mausolées privés, datés des II et IIIème siècles après J.-C. est une hypothèse qui reste à confirmer. Célèbre pour son bac monolithe de granit, ce site est en accès libre toute l’année.
  • Patrimoine

    Le village de Varièras

    Varièras symbolise le renouveau et la créativité du Plateau : si la chaumière représente l’habitat rural traditionnel de notre région, le chaume a été repris pour donner naissance à ce village d’une cinquantaine de chaumières. Véritables maisons d’habitation, ces bâtiments sont des propriétés privées qui ne se visitent pas.
  • Patrimoine

    Le pont de Variéras

    Dans la descente après Varièras, un chemin pavé descend au pont romain. Inscrit aux Monuments Historiques, peut-être plutôt d'époque carolingienne, cet ouvrage comporte une seule arche en arc surbaissé, trois passages d'eau sur le côté gauche et un petit avant-bec constitué de blocs de granit taillé.
  • Patrimoine

    Bourg de Pérols-sur-Vézère

    Pérols-sur-Vézère, 187 habitants au dernier recensement, est un des plus beaux bourgs de granit du Plateau. Sur la place, remarquez la tourelle de l’église qui abrite un escalier et le magnifique puits.
    Présent partout dans les constructions traditionnelles, le granit rose de Pérols était extrait dans des carrières locales, parmi les plus importantes de la région. Progressivement, les filons les plus nobles se sont épuisés et les carrières ont fermé.

  • Rivière

    Le ruisseau des Rochers

    Plateau des Mille Sources, tel pourrait être la possible signification du Plateau de Millevaches, de nombreux cours d’eau prenant en effet naissance au cœur de ce véritable château d’eau. C’est le cas du ruisseau des Rochers, qui, pour l’anecdote, prend sa source à 900 m. d’altitude sous le nom de ruisseau d’Orluc, acquiert son nom définitif des Rochers à l’approche de Bugeat puis rejoint la Vézère.
  • Etang

    Etang de Mouno

    L’Etang, propriété autrefois du domaine de Monceaux, est un milieu à part entière, abritant poissons, insectes et batraciens, ainsi qu’une flore très spécifique. Mais c’est aussi une interface, un point de jonction, à la frontière de plusieurs milieux différents. Sur place, un panneau vous présentera davantage ce lieu.
  • Lac

    Le lac des bariousses

    Retenue d'eau artificielle sur la rivière de la Vézère, le lac de 100 hectares et de 25 m de profondeur est labellisé " Pavillon bleu d’Europe. C'est l'endroit idéal pour se détendre et s'amuser, en famille ou entre amis. Dans un cadre exception aux abords variés de prairies, parcelles boisées et parois rocheuses, la " station sport nature " vous propose de multiples activités en saisons : canoë-kayak, location bateaux à pédales, location et randonnée VTT, aqua parc en été (Le petit futé)
  • Rivière

    Le "Saut du Loup"

    A quelques mètres, en aval de la passerelle et au pied du barrage, la Vézère se rétrécie entre deux blocs de granit. Lors des lâchées d’eau à l’ouverture du barrage, ce premier passage forme une petite chute, mouvementée de légers rapides, endroit mythique pour les kayakistes.

  • Petit patrimoine

    Le vieux pont

    Signalé en 1492, son architecture permet de penser que l'ouvrage actuel est au moins de cent ans antérieur. Il comporte 3 arches dont la plus petite enjambait un bief permettant l'écoulement de l'eau du moulin, propriété de l'hospice, bâti à l'entrée du pont. Des "retraites" sont ménagées dans les angles pour que les piétons puissent se garer lors du passage des charrettes.
  • Patrimoine

    La Cité Médiévale de Treignac

    Bâtie au pied des Monédières, dans les gorges de la Vézère, Treignac est une cité médiévale avec son pont du XIIIème siècle, ses église et chapelles, sa halle aux grains, sa tour panoramique du XVème siècle, ses vestiges de fortification et ses maisons à colombages.
    Elle obtient le label "Petites Cités de Caractère" en 2018 pour son patrimoine architectural et naturel. Le clocher tors de la Chapelle Notre-Dame-de-la-Paix en est d’ailleurs un illustre exemple... Etape appréciée des pèlerins de Compostelle en route sur la Voie de Rocamadour, elle est également réputée pour ses eaux vives qui en font un spot mondial de canoë-kayak.
    Des visites guidées de la ville pour les groupes toute l'année sont possibles sur demande à l'Office de Tourisme. Un Circuit historique reste disponible à l'Office de Tourisme.

  • Etang

    L'Etang du Peuch et son moulin

    L'étang du Peuch abrite une flore et une faune inféodées aux zones tourbeuses en majorité.
    Sur le plan botanique, plusieurs espèces protégées au niveau national ont été recensées : Drosera à feuilles rondes et à feuilles intermédiaires, Spiranthes d'été, Petite Utriculaire (protégée en Limousin), Rhynchospore blanc, Narthécie ossifrage, Trèfle d'eau.
    Sur le plan faunistique, peu de données sont disponibles, cependant deux espèces méritent d'être citées : la Loutre et le Lézard vivipare (espèces protégées en France).

  • Point de vue

    Vue sur le Mont Gargan

    Observez le Mont Gargan, haut lieu de la résistance corrèzienne.
  • Point de vue

    La Vallée de la Madrange

    Sur les pentes du Puy de la Monédière, vous pourrez profiter d’une vue sur la vallée de la Madrange. Le ruisseau de Madranges prend sa source à près de 800 mètres d'altitude, à la limite des communes de Saint-Augustin et de Veix dans le Massif des Monédières, au col du Bos, en contrebas du Puy de la Monédière et du Suc au May. Au sud du village de Madranges, il prend le nom de ruisseau des Monédières et, peu après, devient la Madrange.
  • Point de vue

    Le Puy de la Monédière

    Ce Puy, situé au sud-ouest du plateau de Millevaches, a donné son nom au Massif dont il est le point culminant (919 mètres). « Monédières » signifie «Monts du jour» ; appellation due aux jeux de lumières que le massif nous offre à toutes saisons et plus encore à la fin de l’été lorsqu’il est couvert de bruyères.
  • Petit patrimoine

    Le Pont des lièvres

    Le petit pont des Lièvres est situé sur un chemin rural qui franchit le ruisseau des Monédières en limite des communes de Madranges et de Saint-Augustin, à proximité du village des Gouttes.
    L’ouvrage, bâti en granit, est de taille modeste, constitué d’une arche unique en plein cintre. Sa date de construction est difficile à préciser mais on sait que le franchissement du ruisseau existait déjà en 1820. (CAUE19)
  • Site de visite

    La maison de Pays des Monédières

    Véritable vitrine de notre patrimoine artisanal et culinaire, vous pourrez découvrir des produits comme le miel de bruyères, des confitures, des tisanes biologiques …ou encore des émaux, des poteries ….
    Un espace est dédié au célèbre accordéoniste Jean Ségurel, originaire de Chaumeil, fervent cycliste et créateur du Bol d’Or des Monédières.

  • Patrimoine

    Eglise de Saint-Yrieix-le-Déjalat

    Datant du XIIème siècle, l’église dont le saint patron est Saint Yrieix présente un clocher-pignon, typiquement limousin, percé de deux baies. Le portail comporte une archivolte, une voussure, cinq tores et cinq colonnettes. Sur la place, une croix du XVIIè siècle rappelle l’emplacement du vieux cimetière. Dans le socle, un très beau chapiteau en granit du XIIè siècle. On trouve, à droite, un démon ailé aux pieds griffus, tendant une pierre à Jésus-Christ, suivi d’un ange lançant un encensoir.

  • Rivière

    La Corrèze

    La Corrèze prend sa source sur le plateau de Millevaches à 910 m d’altitude, elle arrose la ville de Corrèze puis la préfecture de Tulle avant de rejoindre dans le pays de Brive la Vézère à 98 m d’altitude. Ses eaux abritent des populations autochtones de truite Fario, pour le plus grand plaisir des pêcheurs mais aussi du Chabot fluviale, de Loche franche et de Lamproie de planer qui témoignent de la diversité piscicole.
  • Patrimoine

    La butte de Montamar

    Sur un site escarpé dominant un méandre de la Corrèze, se dresse la motte castrale de Montamar. Édifiée à la fin du XIIIè, début du XIVè siècle, cette place forte avait pour rôle de surveiller la route de la vallée entre Bonnefond et Saint Augustin. Des fouilles réalisées en 1980 ont révélé la présence d’une résidence seigneuriale composée principalement d’une salle rectangulaire et pourvue d’un foyer. Moins d’un siècle après sa construction, la place forte fut abandonnée.


Description

  1. Après l'Eglise de Bonnefond, poursuivre tout droit puis bifurquer sur la D157E en direction de Chadebec.
  2. En sortie de virage, quitter la route pour le chemin à droite en direction du moulin de Chadebec. Passer la digue et l'ancien moulin restauré. A la route, prendre à droite et rejoindre Chadebec.
  3. Contourner le gîte d’étape et suivre la piste forestière à gauche. A la première intersection, poursuivre en face. Laisser plus loin un chemin sur la gauche, dépasser des ruines dans la forêt et parvenir à un carrefour de pistes.
  4. Prendre à droite, passer la source de la Corrèze sur la droite, puis peu après à l’intersection, prendre une piste à droite entre les sapins. Au panneau de la forêt domaniale de Larfeuil, aller à droite à la patte d’oie. A l’intersection suivante, virer de nouveau à droite, puis laisser les chemins de droite et de gauche et poursuivre sur la piste principale qui serpente. Déboucher sur une route ; la suivre à gauche sur environ 700 m.
  5. Avant le hameau, monter par la route à droite qui se prolonge par une piste, bitumée par endroits. Dans le bas, dépasser une mare sur la droite et atteindre la sortie du virage dans la remontée.
  6. S’engager sur le chemin à gauche. Descendre le long du ruisseau, puis sur la droite dans les bois de feuillus. Attention : descente caillouteuse. Dans le bas, franchir un ruisseau, poursuivre tout droit et rejoindre les bords de la Rivière.
  7. Franchir la rivière. Attention : passage à gué difficile voire infranchissable en cas de fort débit et de niveau haut de la rivière, franchissement obligatoire en aval du gué. Remonter par le chemin jusqu’à une route ; la traverser et poursuivre dans le chemin en face. Monter tout droit dans le chemin creux bordé de murets et déboucher sur une piste.
  8. S’avancer sur la deuxième piste à gauche qui contourne un vallon. Passer devant une maison. Rester sur la piste principale et monter jusqu’au plateau.
  9. A l’intersection, continuer tout droit, et à la suivante également pour redescendre. Suivre à gauche une large piste. En bas, à la route, traverser Matrillat-Haut sur la droite et, 300 m plus loin, virer à gauche pour gagner Matrillat. Passer le hameau et poursuivre par une piste qui traverse puis longe un bois. Arriver sur une route à un carrefour.
  10. Emprunter à gauche, sur la gauche d’un bâtiment agricole, la piste goudronnée. A une large fourche, bifurquer sur la piste à gauche. Monter puis, dans la descente juste après la ligne à haute tension, obliquer à droite pour passer au-dessus du hameau du Las. Poursuivre jusqu’à une large piste, l’emprunter à droite sur quelques mètres.
  11. Tourner à gauche et poursuivre tout droit sur environ 2 km. 
  12. Tourner à droite et continuer tout droit jusqu'à la D979 qu'il faut traverser et poursuivre tout droit. 
  13. Prendre la piste à gauche En bout de plantation, poursuivre sur la droite. Passer sous la ligne électrique et continuer en gardant la direction. Déboucher sur une large piste. Descendre àdroite. Dans le bas, virer à droite puis à gauche pour franchir un ruisseau. Monter aux Maisons.
  14. Dans le hameau, à la croix sculptée dans le mur, aller à droite sur 70 m, puis à gauche. Au carrefour, suivre en face la route des Rioux.
  15. Dans le hameau, après la maison en toit de chaume, s’engager à gauche sur un chemin bordé de murets. Descendre ainsi dans un vallon, franchir un ruisseau à gué et rejoindre les vestiges des Cars. Poursuivre à gauche, en contrebas di parking. Rester sur cette voie traversant zones humides et landes jusqu'à Ars. Traverser le hameau par la gauche. 
  16. A la sortie, tourner à droite et s’avancer sur la large piste forestière jusqu’à Varièras. Au carrefour, cheminer à gauche en direction du pont romain (XVIIIème siècle). Franchir la rivière d’Ars et remonter jusqu’à l’ancienne ferme des Places. Suivre en face le chemin goudronné jusqu’à la Bussière. A l’embranchement, prendre à droite. Traverser la D979, longer le cimetière et rejoindre la place de l’église de Pérols-sur-Vézère.
  17. Monter la rue devant l’église, puis passer à gauche du puits surmonté d’une croix. Descendre et retrouver la route principale, la suivre à gauche. Franchir le ruisseau de Pérols et, à l’intersection, s’engager en face sur le chemin à travers bois.
  18. Poursuivre par le chemin à gauche et longer la voie ferrée pour gagner le hameau de Gioux. Par la route à gauche, rejoindre le Massoutre.
  19. Prendre à droite puis la prochaine à gauche. Continuer tout droit jusqu'à la rue du Pré Vacher, tourner à gauche. Rue de la mairie, prendre à gauche. Passer sous la voie ferrée et continuer tout droit. 
  20. Prendre le chemin à gauche et continuer jusqu'à la D18.
  21. A la D18, emprunter la route à droite puis bifurquer à droite vers l'Echameil. 
  22. Environ 150 m plus loin, s’avancer sur la piste à droite entre les prairies, puis à travers bois. Déboucher sur la D32 ; la suivre à gauche sur 40 m. Emprunter à droite la route du Monteil. Après le ruisseau, grimper par le chemin à droite et reprendre la route sur la droite jusqu’au Monteil. Au hameau, obliquer à gauche et, après le hangar agricole, arriver à une patte d’oie.
  23. Bifurquer à gauche, puis à droite. Suivre ainsi la piste principale sur 2,5 km. Passer sur la digue d’un étang et continuer vers la gauche pour atteindre un croisement.
  24. Aller en face. La piste conduit à une route : par la droite, gagner Coissac.
  25. Dans le hameau, virer à gauche et suivre la route jusqu’au Madegal. Continuer alors par la route à droite, puis descendre à gauche jusqu’à Larfouillère
  26. Par la D157E à gauche, s’avancer en bordure du lac de Bariousses et arriver à Sal, puis à Vaud.
  27. S’engager sur le chemin à droite derrière la première grange. A la patte d’oie, suivre en face le sentier qui gagner les bords du lac. Rester sur le chemin principal et rejoindre le barrage. Passer derrière l’ouvrage à travers bois et atteindre une croisée de chemins.
  28. Descendre fortement sur la droite, franchir la passerelle derrière le barrage et remonter vers la digue. En haut des escaliers, prendre à gauche. Longer le parement de la digue et rejoindre la D940. Emprunter le délaissé de route sur la route. Peu avant l’Hôtel du Lac, traverser la départementale aux Bariousses.
  29. S’avancer en face sur la piste bitumée sur le début. Arriver à hauteur de la première maison.
  30. Continuer sur la voie de droite et laisser la voie principale à gauche. Passer un premier cimetière sur la gauche puis obliquer à gauche, traverser une route et poursuivre en face. Longer le second cimetière en bifurquant à gauche.
  31. Au bout, franchir un ruisseau sur la gauche et poursuivre à gauche.
  32. Poursuivre tout droit et atteindre la rue Léon Dessal, la suivre à droite. 
  33. Tourner à gauche puis de nouveau à gauche pour franchir le Vieux Pont. Remonter, puis suivre la rue des Bans à gauche.
  34. A la Place des Farges, traverser la route principale. Poursuivre tout droit, rue Eugène Daubech puis prendre la pemière droite puis tout de suite à gauche. Passer à gauche de la mairie. Continuer à gauche en direction de La Poste. Tourner à droite en direction de la Place du Collège. Continuer tout droit, rue Soulanche en direction de la Pierre des Druides. Suivre à droite la rue du Calvaire.
  35. Environ 100 m après une maison de retraite, bifurquer à gauche dans la petite rue du Château-d’Eau. Aux dernières maisons, prolonger par un chemin en bordure de bois. S’écarter du bois pour rejoindre sur la gauche Chaumeil. Traverser le hameau par une ruelle à droite et poursuivre par un chemin.
  36. Laisser des chemins de part et d’autre pour continuer la montée en face de lisière. Ignorer des maisons sur la gauche, traverser une clairière et reprendre tout droit. L’itinéraire pénètre dans une sapinière sur la droite, monte dans le sous-bois, franchit un petit col, puis descend jusqu’à proximité d’un petit plan d’eau.
  37. Tourner à droite, puis rapidement à gauche en descente au niveau du plan d’eau. En bas, rejoindre une place de stockage de bois et continuer tout droit par une large piste débouchant au hameau du Puech. Par la route à gauche, descendre jusqu’au moulin du Puech. Passer à gauche sur la digue de l’étang, puis monter par le chemin principal jusqu’à la D180.
  38. Traverser la route et poursuivre en face par un chemin (ne pas emprunter la petite route). Monter en lisière, puis à travers bois. Couper un chemin, puis sur le haut, aller tout droit. A une intersection, descendre à gauche par un chemin enherbé, virer à droite dans l’épingle à cheveux et descendre dans la vallée. Ignorer un accès sur la gauche et atteindre une intersection au bord du ruisseau.
  39. Franchir le cours d’eau à gauche, puis monter sur la droite jusqu’à une route ; la suivre à droite sur 600 m. Au départ d’une piste, quitter la route et s’engager à gauche sur un sentier en lisière. Juste avant la route, prendre un chemin à gauche le long du champ. Poursuivre par la route et gagner Chauzeix. Traverser le village en direction de Chaumeil et atteindre une bifurcation avec un large chemin.
  40. Continuer sur la route sur environ 700 m.
  41. S’engager à gauche sur une piste caillouteuse, d’abord parallèle à la route. A la bifurcation, aller en face, puis virer à droite sur une large piste en pénétrant dans une sapinière. Au croisement suivant, obliquer à gauche pour débuter l’ascension du cirque de Freysselines vers le Suc au May. Rester sur la piste pierreuse jusqu’à la route.
  42. Prendre la direction de Chaumeil à droite. Dans le deuxième virage, à l’entrée de la zone d’évolution « Vol libre » (parapente, deltaplane, aéromodélisme, cerf-volant), quitter la route et poursuivre en face sur un sentier enherbé, puis emprunter la piste à droite descendant dans la sapinière.
  43. En lisière, virer à droite et quitter la forêt de sapins et descendre par un chemin pierreux jusqu’à la D121 ; la suivre à gauche jusqu’à Chaumeil. Après la Maison des Monédières, prendre la rue à droite.
  44. Laisser l’église sur la gauche, traverser la place et suivre à gauche la direction de Mauriange. Monter à droite par première petite ruelle,traverser la route en obliquant à gauche et monter dans les bois par le chemin à droite. Cheminer ainsi à travers bois sur 1,5 km. Après un virage en épingle à cheveux, laisser un chemin à droite et arriver à une bifurcation pour le Mas Michel.
  45. Ignorer le hameau à droite pour continuer en face. A la route, partir à droite, puis s’engager à gauche sur la première piste empierrée. Monter et contourner alors le puy Charrin en restant sur la piste principale sur 1 km.
  46. A une patte d’oie, descendre à gauche, puis encore à gauche à la suivante. Par la piste principale, descendre jusqu’à Viallaneix.
  47. Rejoindre et traverser le hameau à gauche. Arriver sur la D121 ; l’emprunter à gauche. Franchir ainsi la Corrèze et poursuivre par la route du 400 m.
  48. S’avancer à gauche sur le chemin d’abord parallèle à la route. Au carrefour, en haut, partir à droite sur une large piste menant à la Goutte. Prendre à gauche au carrefour, puis à droite en direction de Saint-Yrieix-le-Déjalat sur 300 m.
  49. Monter par la piste caillouteuse à gauche. Sur le haut, passer sous une ligne électrique, puis au croisement, descendre par la piste à gauche. Arriver au troisième virage en épingle.
  50. Le chemin à droite descend dans un vallon, franchit un ruisseau, puis remonte au hameau de Laborde. Laisser une piste à droite et, à l’intersection suivante, rester sur la route à droite sur environ 150 m.
  51. Monter par la piste à droite. Bifurquer à gauche à la première intersection et continuer dans les bois. En contrebas d’une maison, rejoindre la D16 à droite ; poursuivre en face pour rejoindre Saint-Yrieix-le-Déjalat.
  52. De l’église, suivre à gauche, une petite route qui passe à l’arrière d’une place, puis qui se prolonge par une piste. Après deux virages dans les bois, franchir un ruisseau et, à la bifurcation, prendre à droite.
  53. A la bifurcation suivante, monter à gauche et, plus haut, poursuivre tout droit. Arriver à une intersection en bordure de sapinière : par la droite, rejoindre une route ; la suivre à gauche sur 200 m.
  54. S’engager sur un chemin dans le vallon à gauche. Au village des Pradeleix, descendre à gauche jusqu’à un carrefour après un pont sur la Corrèze. Cheminer sur la piste à droite. Remonter ainsi en longeant la rivière. Au croisement, poursuivre sur la gauche.
  55. Franchir un gué, puis un autre et rester sur l’itinéraire principal qui conduit à une route. Continuer en face vers les Plats. Au hameau, prendre la route à gauche pour gagner Laubary. Traverser le village en montant et poursuivre par la route jusqu’à Bonnefond. Laisser le cimetière à droite.
  56. A l’entrée du village, monter tout droit vers le centre jusqu'à l'église. 
  • Départ : Eglise, Bonnefond
  • Arrivée : Eglise, Bonnefond
  • Communes traversées : Bonnefond, Pérols-sur-Vézère, Ambrugeat, Saint-Merd-les-Oussines, Bugeat, Viam, Lestards, Gourdon-Murat, Treignac, Veix, Affieux, Madranges, Saint-Augustin, Chaumeil, Saint-Yrieix-le-Déjalat et Grandsaigne

Météo


Profil altimétrique


Recommandations

Attention pont n°7 : passage à gué difficile voire infranchissable en cas de fort débit et de niveau haut de la rivière, franchissement obligatoire en aval du gué.

Lieux de renseignement

Bureau d'information touristique de Meymac

1 place de L'Hôtel de ville, 19250 Meymac

05 19 60 00 30

Office de Tourisme Terres de Corrèze (Treignac)

1 place de la République, 19 260 Treignac

http://www.terresdecorreze.comaccueil@terresdecorreze.com05 55 98 15 04

Accès routiers et parkings

A 80 km de Limoges, suivre la D979, la D940, la D979 puis la D18. 
A 22 km de Treignac, suivre la D16 puis D128.
A 36 km d'Eymoutiers, suivre la d940 puis la D18.
A 20 km de Meymac, suivre la D36, D979 puis la D157E2.
A 54 km de Felletin, suivra la D36. 

Stationnement :

Eglise, Bonnefond

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
47