Les Gorges de la Dordogne
>>
Accueil
>
Pédestre
>
Les Gorges de la Dordogne
Saint-Merd-de-Lapleau

Les Gorges de la Dordogne

Histoire
Patrimoine et architecture
Paysage
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Découvrez l’univers sauvage des gorges de la Dordogne et l’histoire des gabares avec ce circuit sportif.
Plongez dans le grand vert des gorges et longez la retenue du Chastang dans un lieu sauvage qui ne manque pas de charme. Habitations en pierre et plates-formes de charbonniers témoignent d’activités disparues et du transport de marchandises sur les bateaux à fond plat appelés Gabares.

Les 5 patrimoines à découvrir
Ouvrage

Microcentrale

Le Paysage s’ouvre sur l’immense retenue d’eau qui couvre plus de 700 ha et alimente le dernier des grands barrages de la Dordogne, le Chastang. A une autre échelle, en contrebas du belvédère, est installée la microcentrale de la Sombre. Une conduite forcée achemine l’eau du plateau jusqu’à une turbine 170 m plus bas. Cette installation est privée.

lire la suite
Point de vue

Roc Grand

Surplombant le ruisseau de la Sombre et la retenue du Chastang, le belvédère Roc grand offre un panorama exceptionnel.

Falaises et rochers environnants offrent le gite pour deux oiseaux habitués de ces milieux rupestres, le Faucon pèlerin (Falco peregrinus) et le Grand corbeau (Corvus corvax).
lire la suite
Histoire

Les Gabariers

La Dordogne était une voie commerciale privilégiée pour rejoindre Bordeaux et le littoral atlantique. De grands bateaux à fond plat, adaptés au cours tumultueux et dangereux de la rivière, transportaient des bois (merrains pour la confection de tonneaux, charbon...) pendant la très courte période de crue, en automne ou au printemps où l’eau est dite « marchande ». L’équipage des gabariers se lançait alors dans une descente étourdissante, entre tourbillons, rapides et rochers.
lire la suite
Histoire

Charbonnier

De grandes placettes circulaires, aplanies, bordent le chemin, ce sont des Charbonnières.

Cette activité, datant principalement du XIX ème siècle, consistait à construire une meule de pièces de bois et de la recouvrir de terre.

Un feu à l’étouffé était allumé au cœur de la meule. Cette lente combustion  permettait de produire du charbon de bois. Ce charbon était acheminé par les gabarres vers la ville de Bordeaux pour les industries utilisant le feu (verrerie, forge ...)
lire la suite
Petit patrimoine

Chapelle de la Chapeloune

Cette petite chapelle du XVIIIème  siècle est dédiée

à la  Sainte Vierge. Elle abrite deux statues en bois représentant la Vierge et l’enfant Jésus.
lire la suite

Description

Balisage rouge.
  1. Prendre la piste en direction de la table d’orientation.
  2. Laisser le chemin à gauche (les versants raides et boisés des gorges offrent aux rapaces des sites de nidification exceptionnels protégés au titre de Natura 2000) et poursuivre sur la piste (table d’orientation à droite).
  3. Négliger le sentier à droite et continuer par la piste. 
  4. Au carrefour, poursuivre par la piste à droite. Elle longe un étang et monte à Dillanges. Bifurquer à droite et continuer par la route qui traverse le hameau (les toits couverts de lauzes, les maisons imbriquées, les dépendances et les toits à quatre pans rappellent la région de Xaintrie située de l’autre côté de la Dordogne). S’engager à droite sur la piste forestière du Roc-Grand.
  5. Rester à droite et continuer jusqu’à la boucle, au bout de la piste.
  6. Poursuivre tout droit par la sente qui mène au belvédère du Roc-Grand (il domine la Sombre et la retenue du Chastang ; observation de faucons pèlerins et de grands corbeaux), puis revenir à la boucle.
  7. Prendre le sentier à gauche. Il dévale les pentes abruptes des gorges de la Dordogne. Franchir le ruisseau sur la passerelle, poursuivre le long de la retenue du Chastang dans un bois de charmes. A droite, les petites constructions en pierre implantées à côté des charbonnières témoignent des activités passées des gorges de la Dordogne ; un drôle d’arbuste borde le chemin, une feuille ovale et pointue et un fruit rond et rouge le caractérisent : c’est le houx fragon. Traverser le talweg et gravir la pente
  8. Emprunter la piste à gauche, passer la table d’orientation et rejoindre l’embranchement de l’aller.
  9. S’engager sur le chemin à droite. Il longe une hêtraie. À l’intersection, poursuivre dans la hêtraie et arriver à la chapelle de La Chapeloune. Prendre la D 13 à gauche pour retrouver le point de départ.
Départ : Parking du début de la piste forestière de la Chapeloune, au sud du hameau
Arrivée : Parking du début de la piste forestière de la Chapeloune, au sud du hameau
Communes traversées : Saint-Merd-de-Lapleau

Profil altimétrique


Recommandations

La descente du Roc Grand et la remontée sur la piste de la Chapeloune sont très pentues et glissantes. Circuit déconseillé en période pluvieuse

Lieux de renseignement

Bureau d'information touristique de Marcillac-la-Croisille

19320 Marcillac-la-Croisille

http://www.tourisme-egletons.com

accueil@tourisme-egletons.com

05 55 93 04 34

A Marcillac-la-Croisille, relais d'information estival de l'Office de Tourisme Ventadour-Egletons-Monédières. Ouvert en juillet-août.
En savoir plus

Office de Tourisme communautaire Ventadour-Egletons-Monédières

1 rue Joseph Vialaneix, 19300 Egletons

http://www.tourisme-egletons.com

accueil@tourisme-egletons.com

05 55 93 04 34

Sur le territoire Ventadour-Egletons-Monédières, le bureau d'information touristique d'Egletons vous donne des informations personnalisées et spécifiques pour préparer et organiser votre séjour. Ouvert toute l'année.
En savoir plus

Accès routiers et parkings

A 3,9 km de Saint Merd de Lapleau, prendre la D13 direction Auriac, traverser le hameau de la Chapeloune, parking en bordure de piste à 50m à gauche.

Stationnement :

Début de la piste forestière de la Chapeloune, au sud du hameau.

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :